Page d'accueil > SM > Amenia 2

Amenia 2

Ajoutée par Monsieur Pat - Lecture : 8015 fois - Notez : ******** - 1 Commentaire(s)

Après avoir amener tout doucement mon amie Nat à l’obéissance, j’avais réussi à faire de même avec ma secrétaire Aménia. Toutes deux avaient signé un contrat de soumission envers moi, et attendaient ma venue en ce premier jour de congé. Deux splendides filles qui ne pensaient qu’à mon plaisir, il y avait sûrement plus malheureux que moi sur cette terre.

Elles étaient nues dans l’entrée de l’appartement, debout les mains derrière la tête, et les cuisses écartées. Ma position d’attente préférée. Comme je le faisais chaque fois avec Nat, je les embrassai toutes deux tendrement sur le front en caressant leurs seins. Le baiser sur la bouche était assez rare : il fallait le mériter.

- Je vois que vous étiez prête à m’attendre, c’est très bien. Ne perdons pas une minute, la première chose que tu vas faire Nat, c’est de prendre en photo notre nouvelle amie. Tu as carte blanche pour les poses et les positions, essaie d’être inventive et de ne pas me décevoir. Nous exposerons les plus belles dans l’appartement.

Nat se saisit de l’appareil et commença à prendre Aménia en tournant autour d’elle. Je vis à la couleur du visage de cette dernière qu’elle n’appréciait guère les photos, mais elle n’osait rien dire. Puis ce fut au tour de détails en gros plan de son anatomie d’être figés pour l’éternité : son visage, ses seins, ses mamelons, son nombril, son sexe glabre, les deux globes de ses fesses, puis enfin le reste du corps. Là encore, Aménia ne dit rien, mais elle était encore plus rouge.

Puis Nat fit asseoir Aménia sur le bord du lit, et recommença son manège. Elle lui écarta ensuite les cuisses au maximum, et demanda à Aménia d’écarter ses grandes lèvres. Aucune partie de son intimité ne fut oubliée.

Aménia se retrouva à présent couchée sur le dos, bras et jambes écartelés au maximum, et de nouveau tout son corps exposé aux flash. Nat en profitait pour caresser discrètement Aménia, prétextant une amélioration de la pose. Pour la dernière série de photos, Aménia était à quatre pattes, les cuisses naturellement bien écartées par les bons soins de Nat. Ses seins pendant légèrement, Nat les lui tira vers le bas, « pour bien les voir » précisa t’elle. Pour terminer, ce fut au tour du petit trou d’Aménia de faire l’objet de toute la bienveillance de Nat. Les dernières prises virent Aménia les seins aplatis sur le lit, les reins bien cambrés, et surtout écartant de son mieux ses fesses, pour offrir sa petite rosace à l’objectif.

J’étais aux anges, Nat avait bien rempli son contrat, près de 200 photos viendraient grossir la collection de celles que j’avais déjà d’elle.

- Je suis fier de toi Nat, tu as mérité une récompense. Comme vendredi tu as fait plaisir à Aménia, c’est aujourd’hui à son tour de te donner du bonheur. Tu la guideras, je ne pense pas qu’elle ait déjà donné du plaisir à une autre fille. Ce sera son baptême, alors tâche de bien l’initier.

Nat s’allongea sur le lit et expliqua à Aménia ce qu’elle attendait d’elle. Elle lui proposa tout d’abord de caresser lentement et tendrement toutes les parties de son corps, en commençant par son visage, et en descendant progressivement. Nat en profitait au maximum, elle ne recevait que trop rarement des caresses aussi tendres de ma part, c’était elle qui était mon esclave sexuelle et non le contraire. Aménia s’appliqua à faire de son mieux, en étant aussi douce que possible.

A voir l’air ravi de Nat, j’en conclu qu’Aménia savait y faire, ou alors qu’elle apprenait vite. Nat pensait aussi et surtout à me faire plaisir, en écartant doucement le corps d’Aménia lorsqu’il me masquait ses caresses, ou en se tournant pour m’offrir une meilleure vue. Décidément Nat était très bien éduquée, il ne lui restait qu’à transmettre ses qualités à Aménia.

Lorsqu’elle fut satisfaite par les caresses manuelles, elle demanda à Aménia de faire la même chose, mais avec sa bouche et ses lèvres cette fois. Aménia ne savait pas trop comment s’y prendre, ou plutôt hésitait à apposer son premier baiser. Nat résolu son dilemme en l’embrassant à pleine bouche, tout en la plaquant contre son corps. Aménia semblait n’attendre que ce signal pour se lancer. Elle eut vite compris le pouvoir des caresses de sa langue, Aménia se trémoussait déjà dés les premiers frôlements. A mesure du temps les câlineries se firent plus précises, mais Nat ne voulait pas uniquement du plaisir sur ses seins, elle guida doucement Aménia plus bas. Celle-ci semblait avoir vaincu ses premières appréhensions, et se dirigea vers les cuisses ouvertes.

Pour ma part j’étais aux anges, le spectacle de ces 2 filles m’excitait au plus haut point. Mais je n’étais pas pressé, je savais qu’elles s’occuperaient entièrement de moi dès que j’en aurais envie, même si leur show les laisserait toutes les 2 sur leur faim, elles se rattraperaient plus tard.

Après les avoir laissé s’amuser ensemble un moment, je jugeai qu’elles avaient assez profité de la situation.

- Si vous vous occupiez de moi à présent, Aménia tu prendras les initiatives et dira à Nat ce qu’elle doit faire. C’est un test pour voir si tu es digne de moi, et si je peux te garder pour mon plaisir. N’oublie pas que vous êtes deux, et que je veux sentir vos caresses à toutes deux.

Elles s’approchèrent de moi et entreprirent de me déshabiller tendrement, leurs mains courant sur tout mon corps. Lorsque je fus nu, je m’allongeai sur le canapé entre mes deux compagnes. Je sentis rapidement leurs mains, puis leurs seins frôler mon corps tour à tour. Avec le spectacle qu’elles m’avaient donné juste avant, je n’allais résister longtemps à ce régime.

Je me mis alors debout, et les vis se mettre à genoux devant moi, la position de soumission par excellence. Ce fut d’abord leurs longues chevelures qui caressèrent ma partie intime, leurs cheveux s’emmêlant dans un tourbillon de douceur. Je sentis alors des milliers de doux baisers s’emparer de moi, leurs mains occupées à me caresser les cuisses et les fesses.

Puis se furent aux langues de se mélanger à mon extrémité dans un véritable baiser de passion. Elles descendirent et montèrent de concert, comme si elles se partageaient un esquimau. L’une d’entre elle continua sa descente pour finir par caresser passionnément mon petit sac. L’autre n’était pas restée inactive et était partie à la pointe de ma turgescence. Comme si elles s’étaient données le mot, je fus aspiré simultanément par deux bouches gourmandes, leurs langues continuant leur manège infernal. C’était véritablement trop divin pour que je veuille résister, et je me libérai en quelques secondes. Je vis alors que c’était Nat qui m’avait recueilli, elle approcha sa bouche des lèvres d’Aménia, et l’embrassa avec fougue en lui transmettant une partie de mon bonheur. Ces deux là étaient vraiment faites pour s’entendre, et pour me donner beaucoup de plaisirs.

Aimez ce récit sur les réseaux sociaux :
Commentaire de l'histoire X :
2011-10-14 06:44:40  -  pornix  
Après la petite déception de Clarisse 2, bravo pour Aménia. À peine la lecture terminée, un orgasme rapide mais intense a calmé notre excitation provoquée par le récit..d'autres dans le même genre....on remettra ça.. --le couple Pornix--

 1 / 1

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion