Page d'accueil > Jeunes > Claudia, ma meilleure amie devenue salope

Claudia, ma meilleure amie devenue salope

Ajoutée par Ardiero - Lecture : 127 fois - Notez :  - 0 Commentaire(s)

Chapitre 1 : Pique nique entre amis



Salut à tous, je m’appelle Arthur et il y’a peu j’ai décidé de mettre à l’écrit mon histoire qui, je pense, pourrait intéresser un "certain" public ^^. J’ai décidé de l’écrire sous une forme un peu particulière mais je vous en dirai plus concernant cela à la fin.

Mais entrons dans le vif du sujet, mon histoire a eu lieu il y’a quelques années à la fin de la terminale.

A cette époque j’avais 18 ans et je n’étais pas ce qu’on peut appeler...comment dire ? Un garçon populaire ? Un beau gosse musclé au sourire ravageur ? Bon n’exagérons rien je n’étais pas un laideron non plus, largement potable, il arrivait même que des filles me qualifient de mignon. Mais étant un ancien timide et manquant toujours un peu de confiance en moi je n’avais pas un succès titanesque avec la gente féminine.

Mon corps mince et ma taille modeste (1,69 m, un chiffre que j’aurais dû considérer comme prémonitoire) ne m’aidaient pas non plus. Par chance j’avais une bande d’amis soudés avec qui je passais la plupart de mon temps, cette bande sera au cœur de mon récit. Dans un soucis d’immersion et de confort d’écriture je raconterai au présent.


Dans cette bande, il y’a une fille, Claudia. C’est ma meilleure amie et une amie d’enfance, on se connaît depuis qu’on est gosses et depuis on est très proches. Ah Claudia...comment la décrire ? plus on a grandi et plus elle s’est embellie, c’est une fille qui plaît énormément aux gars. Un mélange entre Angie Varona (un sex symbole du net pour les jeunes) et Charlotte Pirroni, une miss. Claudia est moitié italienne par sa mère et moitié portugaise par son père. Elle a une sublime chevelure châtaine claire et ondulée lui descendant jusqu’à la chute de rein, chute de reins qui au passage a alimenté les fantasmes de nombreux lycéens rêvant de la pétrir à deux mains lors d’une levrette puissante et...oups pardon, moment fantasme.


Où en étais-je ? Ah oui. Claudia possède un corps à faire bander un moine et un visage qui pourrait aisément me convaincre de l’existence d’un être supérieur. Deux splendides yeux bleus foncés aux longs cils qui lui donne un regard envoûtant, pétillant et plein de vie. Des lèvres pulpeuses qui sont pour moi une véritable usine à fantasmes. Des traits fins et harmonieux qui donne envie de la contempler des heures durant (oui oui, je l’avoue, je passe parfois quelques “moments poignets” avec ses photos) et en parlant d’harmonie que dire de son corps parfaitement proportionné ! Une jolie silhouette en sablier, de longues jambes fuselés aux cuisses parfaites, surmonté d’un large bassin flanqué des plus magnifiques fesses qu’il m’ait été donné de voir, bombées, musclées, rondes et fermes...bref, le Graal pour les amateurs de grosses fesses. Claudia est tout simplement callipyge (google est votre ami si ce mot ne vous dit rien).

Sa fine taille accentue sa cambrure déjà soulignée par son postérieur rond. Elle a le ventre plat et à mon grand désarroi presque plus d’abdos que moi. Et comment oublier sa merveilleuse poitrine, à son adolescence elle a poussée d’un coup et elle s’est retrouvée en un rien de temps avec de lourds pare-chocs, ses seins sont deux sphères appelant aux caresses, fermes, droits, généreux, je manque d’adjectifs pour les décrire. Ah ça je peux vous dire que j’en ai entendu des mecs parler de tout ce qu’ils rêvaient de lui faire.


Malheureusement pour eux, Claudia n’a pas l’air de s’intéresser à ces choses là. En tout cas je l’ai toujours vu éconduire tout les garçons ayant des vues sur elle. Pourtant, c’est une jeune fille pleine de vie, qui s’entend bien avec tout le monde et qui est aussi séduisante que séductrice sans que l’on sache si c’est inconscient ou si elle allume volontairement. Je sais qu’elle n’a pourtant pas eu de copains ni au collège ou elle n’intéressait pas encore les mecs, ni au lycée ou elle les intéressait tous. En plus de ça Claudia n’est pas ultra pudique, aime traîner avec les deux sexes et est très tactile et câline notamment avec ses amis proches dont moi.


Puisqu’il faut bien un commencement je débuterais mon récit par un jour de Mai, au début de l’été d’il y’a deux ans. Ce matin je me lève plutôt détendu, aujourd’hui avec mes amis on prend un jour de pause dans nos révisions du bac, pour ça, on va pique niquer au parc cette après midi. Au réveil pour me mettre en forme j’allume mon PC, navigation privée et petite branlette. Une fois fini, je me douche et m’habille rapidement pour aller prendre mon petit déjeuner. Puis je vais me brosser les dents, le miroir me renvoie l’image d’un jeune homme aux yeux verts derrières des lunettes rondes, des cheveux châtains bouclés légèrement longs et des traits banals. En terme de beauté je me considère comme en bas de la classe moyenne. Je sors de chez moi après avoir mis le contenu du pique nique dans mon sac à dos.

Je me met en marche vers le lycée, sur le chemin je croise un nombre de jupes et de décolletés plus grand qu’à l’accoutumée...ahhh ce que j’aime l’été ! Surtout qu’avec ce soleil j’ai sorti mes lunettes de soleil ce qui me permet de regarder ce qui m’entoure avec un peu plus de “liberté”. Ah oui j’ai oublié de le préciser mais je suis du genre pervers. Cela a-t-il une quelconque corrélation avec mes éternels échecs avec les filles ? Bonne question.


Une fois arrivé au lycée je me dirige vers une salle laissée vide par nos professeurs pour que les terminales puissent venir réviser en groupe sous la vigilance d’un surveillant sans doute pas payé pour ses heures sups vu la qualité de sa “vigilance”. Aujourd’hui je dois ramener un nouvel ami à moi au pique nique pour le présenter à mes amis. En parlant de mes amis ou plutôt de mes amies dans le cas présent, les voilà... Alicia et Natasha sont en train de réviser près de la fenêtre.

Les deux sont extrêmement appréciées par les mecs de notre lycée, il faut dire que ce sont des petits avions de chasses. Alicia est une fille plutôt petite, très mignonne, les yeux marrons et des longs cheveux blonds bouclés qui lui tombent jusqu’aux fesses, des fesses étant petites mais plutôt rebondies d’ailleurs. Légèrement ronde mais avec pile ce qu’il faut là ou il faut, Alicia est légèrement complexé par son….comment la décrire ? Énorme est le seul mot qui convient même si, j’en conviens le stéréotype de la blonde un peu conne avec un bonnet E est vu et revu. Je disais donc son énorme poitrine, qui attise bien des convoitises. Heureusement Alicia est loin d’avoir la tête vide et malheureusement elle ressemble plus à un ange innocent descendu des cieux qu’à l’amie chaudasse qui dépucelle ses potes dans le besoin. Ba quoi ? J’ai le droit de rêver non ? Elle est plutôt réservée et sage sans non plus être excessivement timide.

Pour le coup Natasha est presque son oxymore, c’est une ukrainienne à la chevelure brune et lisse lui arrivant aux épaules. Vivante, joueuse, exubérante, les yeux verts foncés et un corps plutôt athlétique, c’est une vraie pile électrique pratiquant la natation et la boxe. Natasha est grande, avec de longues jambes fines, un ventre plat et un petit bonnet B qui, ma foi, m’a l’air de bien tenir en main. Ses fesses sont plus bombés et musclés que celles d’Alicia et c’est donc en général son petit cul que mes chers camarades matent sans vergogne.


C’est le moment ou vous vous demandez comment moi, un 6 sur 10 (au mieux) fait pour être ami avec deux des filles les plus belles du lycée ? Et pourquoi évidemment je n’en profite pas ?

C’est simple la réponse à ces deux questions tient en un prénom : Claudia.

C’est elle qui m’a traîné dans son groupe d’amies sexy et...je n’ai franchement d’yeux que pour elle. Bon OK, c’est un peu une excuse en vérité je ne me sens pas trop le courage de tenter quelque chose avec une fille de la bande. J’ai oublié de le préciser mais je connais aussi Natasha depuis qu’on est tout petits grâce à nos parents, depuis avant Claudia d’ailleurs mais nous ne sommes devenus véritablement amis qu’au lycée grâce à Claudia. Bref revenons à nos oignons, vous ré-entendrez parler d’elle bientôt.


Je m’approche des filles et les saluent en leur faisant la bise.

- Hey, vous êtes au courant qu’on est pas censés réviser aujourd’hui vous deux ? Demandé-je.

- C’est ça fais le malin parce que t’as toujours de bonnes notes, excuses nous de stresser un peu plus que toi ! Me réponds Natasha en roulant ses splendides yeux verts.

- Elle a pas tort, Glousse Alicia. Et puis tu es arrivé trop tôt il nous reste encore du temps avant le pique nique.

En effet, je suis arrivé un peu tôt. Je reste donc en leur compagnie en attendant l’heure de bouger. Je suis assis à côté d’Alicia et Natasha est debout, penchée face à nous avec les coudes sur la table. Les deux sont en tee shirt et je me rince l’oeil grâce au décolleté de Natasha. Même si plutôt amateur de formes généreuses, j’aurais préféré voir Alicia à sa place... C’est alors qu’un jeune surveillant s’approche de nous, il louche sur le fessier rebondi de Natasha qui est tendu vers lui et vient discuter avec elle (ils ont l’air de se connaître) le surveillant pose négligemment sa main sur le dos, ou plutôt sur la cambrure de Natasha comme si de rien n’était. J’échange un regard avec Alicia, visiblement on pense la même chose “encore un mec qui vient draguer Natasha”. Cette dernière comme à son habitude et contrairement à Claudia ou Alicia ne le repousse pas mais l’aguiche plutôt.

- Bon je crois que c’est l’heure d’y aller, annoncé-je en me levant.

- Ba attend Arthur je discute, minaude Natasha.

- On va être en retard, répond-je hésitant ne voulant pas paraître jaloux ni lui donner d’ordre.

Natasha me tire la langue puis salue le surveillant en lui faisant la bise, les filles attrapent leurs sacs et nous sortons.


On arrive dans le parc à l’endroit où nous sommes censés nous retrouver. On vient toujours ici, dans un coin de pelouse dégagé à l’abri des regards à cause des buissons autour et d’une colline d’un côté, sous un arbre qui nous fait un peu d’ombre. Aujourd’hui d’ailleurs il fait très chaud, le soleil caresse ma peau et produit d’élégants reflets dans les cheveux dorés d’Alicia. Cette dernière tout comme moi n’en mène pas large sous ce soleil de plomb et sue un peu, contrairement à notre chère sportive des pays de l’est qui est toujours d’attaque. Ah j’aperçois Mehdi, Xavier et Claudia qui viennent vers nous pour nous saluer. Mehdi vient me faire une accolade.

- Ça va gros ? Me demande-t-il avec son grand sourire habituel.

- Ça peut aller, et toi pas trop stresser par les révisions ?

- Oh tu sais moi ça passe au talent et à la chance, t’inquiète ! Répond-il.

Mehdi est mon meilleur ami, c’est un tunisien de 18 ans, il fait une tête de plus que moi et il est brun aux yeux marrons. Au niveau de la personnalité on partage le même humour et le même attrait pour les filles. Mais la ressemblance s’arrête là, Mehdi a plus confiance en lui et séduit donc plus que moi (ce n’est pas si compliqué à vrai dire) il lui arrive parfois d’être trop sûr de lui d’ailleurs, mais on ne peut nier qu’il correspond déjà plus à l’image du beau gosse musclé.

Ensuite je salue Xavier en lui serrant la main. Je préfère le dire tout de suite, je ne le considère pas comme mon ami. Xavier c’est le pote à Mehdi, un petit blond aux yeux gris du genre mythomane, ce gars passe son temps à raconter ses exploits avec je ne sais quel fille n’étant qu’un pur produit de son imagination. Bref vous l’avez bien compris je ne l’apprécie guère pour son orgueil. Surtout que depuis qu’il est entré dans notre groupe il passe son temps à parader au lycée avec les filles de la bande. J’ai déjà entendu des rumeurs sur sa relation avec un coup Alicia, un coup Lola (inutile de la retenir pour l’instant elle reviendra plus tard, retenez déjà mes amis de ce chapitre ça sera bien pour commencer). Rumeurs qu’il a sans doute lui même lancée.

Et enfin Claudia vient me faire la bise. Aujourd’hui elle porte un haut rouge décolleté qui souligne le doré de son onctueuse peau hâlé et…

- He ho Yanis ici la Terre ! M’apostrophe Claudia en me tapotant le torse.

- Oui, excuse moi je pensais à ton corp...à ton corpus d’entraînement pour le bac que tu m’as envoyé, Esquivé-je (avec brio).

- Ah, merci d’y avoir jeté un oeil ! il est comment ? Demande Claudia avec un sourire.

- Oh magnifique, change pas, Répond-je avec un sourire.

On s’asseoit avec les autres autour de la nappe de pique nique puis on commence à manger. Ouf, c’est pas passé loin, pendant une seconde je me suis perdu dans son fatal décolleté. Heureusement mes lunettes de soleil l’ont empêché de me repérer.


Mon téléphone sonne, c’est Tanguy, mon nouveau pote que je dois présenter aux autres. Je me rend à l’entrée du parc pour le chercher. Le voilà, j’ai rencontré Tanguy sur un jeu en ligne, lorsque l’on s’est rendu compte que nous habitions la même ville on a décidé de se voir en vrai aussi. Il est à peine plus grand que moi mais plus petit que Mehdi, cheveux châtains lisses un peu long et yeux marrons il a plutôt une belle gueule. Je l’amène au groupe et en approchant il me met un petit coup de coude en sifflant.

- Waw elles sont avec toi les 3 canons là ? mate un peu les meules de la blonde c’est dément ! Marmonne-t-il entre les dents pour ne pas qu’on l’entende.

Puis il se tait d’un coup en fixant Mehdi et je m’aperçois que celui ci regarde Tanguy avec un regard mauvais. Je n’ai pas le temps de m’interroger plus longtemps puisque Claudia vient lui faire la bise.

- Salut, alors c’est toi le pote à Arthou ? Demande-t-elle en souriant.

- Ouais ravie de te rencontrer, j’imagine que t’es Claudia ? si c’est le cas Arthur n’a pas menti dans sa description, répond Tanguy en scannant ma meilleure amie de bas en haut.

- Ah ? et qu’est ce qu’il a dit sur moi, réplique-t-elle en me lançant un regard taquin.

- Que du bien, bien sûr ! Les interromps-je en rougissant.

Bon je vous passe la suite du pique nique, il ne se passe pas grand chose d’intéressant et je n’aimerais pas traîner en longueur. Je m’asseois à côté de Mehdi pour lui demander pourquoi il a salué froidement Tanguy. Ce dernier m’explique :

- Ton pote Tanguy, c’est une vieille connaissance, on était ensemble jusqu’à avant le lycée et on a jamais pu se blairer.

- Sérieux ? Pourtant il est sympa ! à mon avis vous avez changés depuis ce temps là vous devriez être capable de vous entendre maintenant, glissé-je à mon ami.

- Hum...je vais faire un effort, soupire Mehdi avec un regard pas très amical en direction de Tanguy.


J’ai fini de manger, le ventre plein je m’allonge dans l’herbe en regardant les nuages glisser dans le ciel estival, bon à ce moment de l’histoire il est bon de faire un petit rappel des personnes en présence pour ceux qui auraient du mal à retenir du monde. Côté fille on a Alicia la douce blonde bien dotée, Claudia ma meilleure amie bombe sexuel et Natasha l’infatigable brune qui est aussi mon amie d’enfance. En mec on a moi Arthur, le lycéen classique, Mehdi mon meilleur ami, Xavier, le blondinet vantard, et enfin Tanguy mon nouvel ami à la tignasse châtain et aux larges épaules. C’est bon c’est retenu ?

Je suis donc étalé dans l’herbe. Natasha, Alicia, Mehdi et Tanguy qui visiblement s’est bien inséré dans le groupe se sont éloignés pour jouer à un jeu et je reste à discuter avec Claudia (point positif) et Xavier (point négatif). Je me redresse en position assise. Xavier est assis adossé contre l’arbre et Claudia est assise entre nous deux.

- J’ai mal au dos, se plaint Claudia en se touchant l’épaule.

Tu m’étonne, avec une paire de seins pareil. Mais je garde cette pensée pour moi.

- Tu veux un massage ? Demandé-je au moment où Xavier ouvre la bouche avec visiblement la même idée que moi en tête vu le regard agacé qu’il me lance.

Claudia me lance un regard puis me répond.

- Je préfère un dossier Arthou.

- Ba viens, lui dis je en l’invitant à s’adosser contre moi.

Elle se met à quatre pattes pour venir vers moi, ses seins se tendent vers le sol tel deux obus chutant des cieux et son derrière cambré est un régal pour les yeux. Elle change soudainement d’avis.

- Xavier est contre un arbre c’est plus pratique si c’est lui, j’ai pas envie de faire exploser tes abdos. Me dit-elle en tirant la langue et en se dirigeant vers Xavier qui tout sourire lui fait une place entre ses jambes pour qu’elle puisse s’asseoir.


Je pousse un ricanement et me rallonge, intérieurement je suis mortifié par cet pique et par le sourire moqueur de Xavier qui semble ravi d’avoir une tel bombe entre les jambes même s’il préférerait sans doute avoir la queue entre les siennes. Un peu jaloux aussi, d’un autre côté c’est vrai que en position assise avec Claudia qui se repose contre moi j’aurais pas tenu très longtemps. Je leur jette un coup d’oeil, Claudia est assise dos contre son torse mais regarde son téléphone et lui il garde les mains sur ses genoux, bien sagement. Parfait.

“Arthur tu me passes tes lunettes de soleil ?” Me demande-t-elle avec un sourire éblouissant. Auquel je ne peux évidemment rien refuser. Je lui donne donc.


Un peu plus loin j’aperçois les 4 autres, je m’amuse de voir comment Alicia essaie de rester près de Mehdi, ça fait un petit moment qu’elle a des sentiments pour lui mais elle ne l’a dit à personne pas même à ses amies les plus proches Claudia et Natasha. En fait je suis le seul à avoir remarqué et à lui demander ce qu’elle attendait pour lui faire comprendre qu’il l’intéressait et, morte de honte, elle m’avait supplié de ne rien dire à Mehdi (je vois déjà un scénario de chantage pervers apparaître dans les esprits tordus de certains d’entre vous. Mais non, je ne suis pas comme ça voyons…) Depuis je lui donne, ou du moins j’essaye de lui donner quelques conseils. Ça m’étonne que Mehdi n’ait pas remarqué la manière qu’elle a d’être toujours plus souriante mais aussi plus gênée à ses côtés. Surtout que vu de là ou je suis, le vent soufflant et jouant dans ses cheveux dorés et sa voluptueuse poitrine remuant à chaque mouvement...elle est très mignonne, elle devrait donc un peu plus attirer son attention. C’est alors que le téléphone de Xavier sonne, ce dernier se lève pour s’éloigner répondre et Claudia, privée de fauteuil part rejoindre Mehdi, Natasha et Tanguy. Au même moment, Alicia vient me rejoindre avec un air boudeur.

- Qu’est ce qui t’arrive ? Demandé-je amusé.

- C’est Mehdi, il m’énerve, il m’ignore presque ! Se plaint Alicia.

- Abuses pas il te parle, Rigolé-je.

- Peut être mais...je sais pas comment dire, il mate tout le temps les autres filles, comme Natasha depuis tout à l’heure mais il ne me regarde pas. Enfin c’est pas que je veux qu’il me mate hein je suis pas comme ça mais...euh, s’embrouille-t-elle toute seule. Je dois faire quoi à ton avis ? Demande-t-elle.

Je la regarde, compréhensif, après tout je vis la même chose avec Claudia qui ne semble pas vouloir me voir autrement que comme un ami, mais au moins Claudia ne regarde pas les autres mecs et est célibataire ce qui m’épargne bien des souffrances. Contrairement à Alicia du coup.


La petite blonde est assise les genoux repliés contre sa poitrine ce qui la fait déborder de son décolleté...bon dieu ces...ces planètes ! Voilà qui me donne la réponse à sa question.

- Mehdi est un mec.

- Oui j’ai remarqué et alors ?

- Eh bien sers toi de tes...atouts pour le séduire, répond-je en m’empourprant.

- Mes atouts ? Demande-t-elle l’air incertaine en se penchant vers moi.

Pourquoi faut-il qu’elle se penche vers moi maintenant. Pour que mon regard ne soit pas irrémédiablement attiré par la titanesque force d’attraction visuel de ses rondeurs je suis obligé de faire preuve d’une volonté digne des plus grands, volonté qui ne dure qu’une demi seconde avant que je ne louche dans son décolleté (évidemment, je ne suis qu’un homme). Alicia comprend de quoi je parle et on rougit tout les deux alors qu’elle recule.

“Bon les amis c’est l’heure de rentrer le parc ferme !” S’exclame Claudia.

On se lèvent donc, j’aide Claudia et Alicia à ranger la nappe et nos affaires et on s’en va. Sur le chemin du retour Mehdi s’approche de moi j’en profite pour lui parler d’Alicia.

- Dis moi Mehdi tu penses quoi d’Alicia ?

- Ba je sais pas moi elle est cool même si un peu trop coincé et timide à mon goût, répond-il.

- Je vois, et elle te plaît pas ? Parce que j’ai l’impression que t’as une touche avec non ? Insinué-je l’air innocent.

- Ouais j’ai l’impression mais c’est pas vraiment mon genre gros, en parlant de ça et toi ? Tu m’as dis que t’avais plus de sentiments pour Claudia c’est toujours le cas ? Me demande-t-il en détournant les yeux, l’air...coupable ?

Je n’arrive pas à traduire son expression.

- Non du tout c’est fini ce temps là haha, pour elle je suis son ami et pour moi pareil, t’inquiète, expliqué-je en mentant.

Il me regarde suspicieux, puis semble me croire sur parole. Oui je sais mentir à son meilleur ami c’est moche. Mais...c’est compliqué.


On arrive devant le lycée, c’est ici qu’on se sépare. Je salue les autres puis rentre chez moi avec Mehdi, Natasha et Claudia (on habite à côté tous les quatre, moi, Mehdi et Natasha dans la même cité HLM, Claudia dans une maison à deux rues de là) C’était une belle journée, les deux filles discutent devant nous, Mehdi mate le petit cul athlétique de Natasha et j’apprécie le gros cul rond de Claudia. Oui, vraiment une belle journée.



***



Voilà voilà, j’espère que vous avez apprécié, la suite bientôt, n’hésitez pas à laisser un commentaire ça motive à continuer et la suite n’en sera que meilleure. Ah oui concernant la spécificité de mon histoire. En fait j’en écris deux en même temps, liées l’une à l’autre. Il y’a celle ci et “Mes amies du lycée, un harem inattendu !” qui est du point de vue de Mehdi. Attention c’est plus que juste la même histoire d’un autre point de vue, c’est le même univers et les mêmes personnages mais une autre histoire. Vous pouvez très bien n’en lire qu’une, mais l’intérêt de ce mode d’écriture c’est que certaines zones d’ombres dans une histoire sont éclairées dans l’autre. Evidemment cette histoire étant majoritairement tirée de faits réels (avec son lot d’exagération et de modifications fantasmés de la réalité pour rendre plus érotique le tout) vous vous demanderez peut être si je suis Mehdi ou Arthur. Je laisse ça à votre imagination ;).

Aimez ce récit sur les réseaux sociaux :
Commentaire de l'histoire X :
Aucun pour le moment mais soyez le premier à laisser à un commentaire...

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion