Page d'accueil > Lieux > Du cul en vacances

Du cul en vacances

Ajoutée par jaenaymar - Lecture : 7115 fois - Notez : **** - 0 Commentaire(s)

Un jour de vacances ensoleillées., je voulais rejoindre une cousine dans sa tente ou elle se reposait parfois l’après-midi...Juste en arrivant, j'entends des gémissements, et je m'approche prudemment, et regarde à travers un minuscule trou que la fermeture laissait entrevoir..Je vis alors ma cousine en compagnie de deux gaillards, qu'elle suçaient comme une vrai bonne salope...Je n'en croyais pas mes yeux, elle dévorait leur bites comme si elle n'avait pas baisé depuis des années... Ma cousine pourtant si timide, que je ne soupçonnais pas le moins du monde se tapaient deux mecs en même temps. L'un était en train de lui manger la chatte, pendant que l'autre engouffrait sa grosse queue dans la bouche de ma cousine...C'est vrai que paraissant prude, elle avait des formes généreuses et sensuelles.. Un cul bien large, et rebondie, et deux beaux seins bien lourds et laiteux, aux aréoles rousses et larges, je les avais déjà vu une fois en regardant ma cousine se laver, à travers la lucarne de la salle de bains, et je m'étais astiqué la bite comme un forcené, pendant toute la nuit en pensant à ses gros seins, et son large fessier .

Je matai souvent mes cousines et ma tante se laver, et me branlai souvent à les épier.....Et j'eus droit quelquefois à des séances de masturbation, ou la brosse à cheveux servait de gode, et le savon de lubrifiant....Ma tante, veuve très jeune au corps splendide, était la plus coquine des trois, car elle y mettait souvent beaucoup de temps et d'ardeur, multipliant les orgasmes avec tout ce qui lui passait sous la main...... (Qu'est ce que j'aurai aimé qu'elle me prenne la queue à ce moment là). Mais je me contentais de me masturber, et de m'enfiler un doigt dans le cul.

Un jour j'eus droit à l'introduction d'une bouteille de coca, dans sa chatte ruisselante et baveuse, pendant qu'elle se titillait l'anus avec le manche d'une brosse. Ce jour là, j'ai dû éjaculer jusqu'à 5 fois de suite sur la porte de la salle de bains.... Je suis sûr qu'elle faisait semblant de rien, mais qu'elle sentait que je m'astiquais la verge, comme un damné en la matant, car le soir même je la vis nettoyer la porte, en se demandant comment ses taches avaient bien pu arriver là, en me dévisageant, je rougissais comme une écrevisse, et je pensais que tout le monde savait que c'était moi l'auteur de ces souillures.

Donc, ce jour là, en matant cette scène surréaliste de ma cousine aux prises de ces deux monstres de chair qui me paraissait énormes , l'un deux avait au moins une bite de 25 cm et son gland violacé, énorme comme un gros champignon, avait du mal à entrer dans la bouche de ma cousine, elle le suçait avec sa petite langue serrant ce pieu de ses deux mains fébriles.... Ma queue était sorti de mon slip et je me caressais doucement sans faire de bruit en écarquillant bien les yeux, en les regardant... Elle gémissait comme une petite fille , et je pus voir son premier orgasme lorsque l'un deux lui introduit son membre de bonne taille d'un coup sec, je voyais la chatte en gros plan de ma cousine engloutir ce pieu, et voir les couilles du gars taper contre son anus...

Il se déchaîna un moment dans sa chatte, et je vis le visage de ma cousine se crisper, son corps se raidir un moment elle gémit assez fort, en rejetant le gars qui était en elle..Un jus clair sortit de sa chatte et elle eut plusieurs spasmes en se frottant très fort le clitoris, qui était devenu énorme et turgescent. Le jus sortit comme une fontaine..J'étais abasourdi par ce spectacle, et me branlai encore de plus en plus, sans plus faire attention aux alentours, lorsque je sentis une main se refermer sur la mienne , qui imprima une pression forte, et un va et vient sur ma bite.. Surpris Je relevai ma tête, et découvris mon autre cousine, la plus âgée, une brune aux jambes et au cul d'enfer, qui m'avaient valu déjà pas mal de branlettes, qui me glissa à l'oreille : "Alors petit vicieux, on mate sa cousine en train de se faire baiser?", et elle prit ma bite, et la branla de plus en plus vite comme pour me faire jouir... Je lui pris la main, pour éviter de venir trop vite, et d'éjaculer... Elle m'embrassa fougueusement, pendant que je cherchais à caresser ses petits seins pointus, durs, érigés vers le ciel ....

Pendant ce temps les autres continuaient à se sucer les uns les autres, même les deux mecs se suçaient la bite, je n'en revenais pas....Ma cousine, regarda, et dit:" C'est excitant hein?, je me charge de celui qui a la plus grosse, et elle rentra avec moi, dans la tente, saisissant comme une furie l'énorme bite de son étalon, et lui prodiguant une pipe d'une sensualité torride... Je ne savais plus ou donner de la tête, et ma queue raide vers le ciel, ne laissait aucun doute sur mon excitation..Ma cousine dit à sa soeur: "Regarde qui est là à te mater te faire tringler, Je l'ai surpris en train de se branler." Les deux gaillards, vinrent vers moi, et commencèrent à me toucher, me palper, et l'un d'entre eux,s'zmpara de ma bite, soupesa mes couilles, et commença à me sucer... Mes deux cousines riaient, et je ne sais pourquoi, mais, j'étais transis, à la fois par la surprise, et le plaisir... Cette situation m'excitait, et le gars me prodiguait une pipe, que je savourai,et j'avoue que j'aimais çà... Mes cousines amusées vinrent aussi à me sucer, et je sentis un des gars, fouiller mon anus avec sa langue... Là, je crus que j'allais éjaculer dans la bouche de ma cousine, mais il me mit un doigt dans le cul qui me surprit, et fit redescendre un peu la tension....Mes cousines me dirent, tu aimes çà hein mon salaud... Tu veux qu'il t'encule, pendant que tu me pénétres? J'esquissai un "Oui" timide.

Je n'en croyais pas mes oreilles, un peu affolé, mais tellement excité, je ne pus résister.. Et je vis mon gaillard enfoncé deux doigt dans mon cul, et ma cousine qui ouvrait bien sa chatte pour que je la pénètre... J'étais entre deux feu, ma bite qui voulait défoncer ma cousine, et mon gaillard qui mettait le feu dans mon anus... Je m'approchais du sexe de ma cousine , et la pénétra....J'avais toujours les doigts dans mon cul et au fur et à mesure que j'entamais un va et vient dans sa chatte, je sentis un autre plaisir monter dans mon anus..Ces doigts qui me fouillaient, me faisait du bien....Beaucoup de bien même... Il insista un peu plus vite et je crus mourir, un premier orgasme par mon cul, me fit haleter comme un chien en criant "Oh oui, c'est bon... encore". Ma bite tapait contre le fond de son vagin,, et elle gémissait comme une petite fille.. Mon autre cousine se faisait défoncer par l'autre gaillard et grognait fort aussi, en lui disant "Vas salaud, enfonce ta grosse bite de noir dans ma chatte, je veux la sentir jusqu'au fond"... Je matais tout çà, et je me retenais de ne pas éjaculer... Lorsque mon gaillard, positionna sa queue contre ma rondelle...Je restais sans bouger, attendant avec angoisse, ce qui allait se passer... Il m'encula doucement, et sentis comme un plaisir, que je ne soupçonnait pas à l'époque...J'avoue que je me suis relevé, et ai poussé mon cul sur sa bite pour qu'il l' enfonce entièrement.....Je jouissait si fort, que ma bite coulait comme une fontaine, ma cousine la reprit dans sa bouche pendant que l'autre commençait à me pistonner le fondement sans ménagement.... Je gémissais très fort, et il me défonça le cul, comme jamais... Je jouis cette fois là, plus fort que la première fois, mon cul, me faisait jouir, et en même temps, ma bite éjacula tout son foutre dans la gorge de ma cousine. Mon autre cousine repue, avait maté mon éjaculation, et aplaudit..... Je dus rougir sans doute.. Ces vacances furent les plus torrides passées avec elles, et ont révélé ma bisexualité... je les en remercie, encore aujourd'hui....

A suivre..........

Aimez ce récit sur les réseaux sociaux :
Commentaire de l'histoire X :
Aucun pour le moment mais soyez le premier à laisser à un commentaire...

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion