Page d'accueil > Masturbation > Le bonheur en voiture

Le bonheur en voiture

Ajoutée par bibe95 - Lecture : 5282 fois - Notez : ****** - 0 Commentaire(s)

Nous étions en route pour aller chez mes parents. J'étais au volant, ma femme à mes côtés. Au milieu du chemin, je repensais à la nuit torride que nous venions de passer. J'y repensais tellement fort que je commençais à me sentir serré, vraiment serré dans mon pantalon.

Je regardais ma femme qui était vêtue d'une de ces tenues vraiment sexy: chemisier blanc transparent d'où je pouvais facilement voir sa belle poitrine au travers, et ce fabuleux petit short noir qui lui va à ravir et met ses courbes en valeur!

Je commença à plonger ma main entre ses seins et apparemment, elle n'était pas contre. Ces tétons pointaient et je sentais sa poitrine durcir sous mes caresses. Là je descendis ma main doucement jusqu'à son entrejambes. Elle était brûlante. Je lui demanda de retirer son short, ce qu'elle fit et elle me dévoila sa belle toison qui ne demandait qu'à sentir mes doigts. Je glissais donc un doigt entre ces lèvres: elle était tout mouillée, son jus coulait comme jamais. Mon doigt la pénétra très facilement. Je titillais son clito, elle poussa des gémissements qui m'excitèrent encore plus.

Je lui pris la main pour la poser sur mon membre dresser sous mon jeans. Je n'en pouvais plus. Mon sexe ne demandait qu'à sortir de cette prison si étroite! Mais comme vous le devinez certainement, j'étais au volant et ce n'étais pas chose aisée. C'est la que ma femme me dit: "Quand j'ai envie de quelque chose, j'arrive toujours à mes fins!" Croyez moi, si çà ce n'est pas une phrase qui vous fait exploser de désir!!! Je ne sais comment mais elle parvint à déboutonner et sortir ma queue à une telle vitesse, qu'à la seconde suivant je me suis retrouvé avec la tête de ma femme entre moi et le volant, ma queue dans sa bouche à me sucer comme jamais. Elle prit mes bourses dans sa main tout en suçant mon gland sauvagement. Je sentais le plaisir monter en moi à tout allure. Elle commença des va-et-vient avec ses mains, de plus en plus vite. Avec difficulté, je parvins à atteindre sa p'tite chatte pour lui mettre 3 doigts. Elle était excité et ouverte comme jamais. Sa mouille dégoulinait sur le siège de la voiture.

Sa langue courait le long de ma queue, elle prenait mes couilles dans sa bouche, puis revint sur mon gland. J'aime quand elle me suce sauvagement. A ce moment là, elle prit ma queue à pleine bouche: ça m'excita tellement que je jouis dans sa belle bouche! A ma grande surprise et pour mon pur bonheur, elle garda et avala tout. Elle continua délicatement à me sucer, comme si elle ne voulait pas en perdre une goutte.

Elle referma ensuite mon pantalon. Elle se remit sur son siège, l'allongea et commença à se masturber sous mes yeux: en quelques secondes, elle jouit, une jouissance explosive et magnifique. Elle se rhabilla et s'endormit profondément jusqu'à notre arrivée. Je n'avais jamais jouit avec autant de plaisir et de force.

Nous arrivâmes chez mes parents, comme si de rien n'était mais nos regards en disaient long entre nous: notre excitation était toujours là. On remit le couvert le soir même, mais dans le lit. Ma queue put apprécier la mouille et la chaleur de sa p'tite chatte que j'avais senti sur mes doigts quelques heures auparavant. Et à nouveau j'explosa de jouissance en elle, et elle en même temps que moi. Le bonheur!

Aimez ce récit sur les réseaux sociaux :
Commentaire de l'histoire X :
Aucun pour le moment mais soyez le premier à laisser à un commentaire...

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion